Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Actualités
  3. Energie Mag - L'esprit d'entreprendre
  4. Votre business
  5. L'inaccessibilité des sites web, un enjeu pour les commerçants

L'inaccessibilité des sites web, un enjeu pour les commerçants

On estime qu’entre 15% et 20% de la population mondiale souffrent d’un handicap, visuel, auditif, moteur, cognitif… Pourquoi optimiser son site Internet est aujourd’hui une nécessité, pour les commerçants ? Cela leur permet tout d’abord d’inclure plus largement la population dans leur démarche de vente. Mais c’est aussi une occasion d’améliorer l’expérience d’achat de leurs clients sur le web et donc, leur image.

Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

L’accessibilité numérique consiste à permettre l’utilisation des ordinateurs et de leurs logiciels, ainsi que la création et la consultation des ressources numériques sur tout type de support (ordinateur, téléphone portable, tablette…) à destination du plus grand nombre de personnes et notamment aux personnes souffrant de handicap sensoriel, mental ou cognitif, mais aussi de handicap physique lourd.

Quelle est la législation en vigueur ?

L’Europe parle de l’accessibilité numérique comme d’une obligation citoyenne : une plus large diffusion de produits et services numériques accessibles favorise l’insertion professionnelle, l’intégration sociale et un cadre de vie autonome.

En France, la loi du 11 février 2005, “Pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées” impose, dans son article 47, “l’accessibilité des services de communication publique en ligne pour les services de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent”, dans un premier temps. Dans d’autres pays, cette obligation existe depuis les années 90, comme aux Etats-Unis.

Pourquoi optimiser l’accessibilité de son site web ?

Rendre son site facile d’accès a deux principaux avantages :

  • Montrer aux visiteurs de son site que le porteur de projet a une démarche vertueuse, veillant à garantir un accès égal pour tout le monde, sans discriminations.
  • Élargir l’audience de son site. En effet, les personnes souffrant d’un handicap ont une plus grande propension à faire leurs achats sur internet. Améliorer l’accessibilité de son site permet d’attirer de nouveaux clients.

Comment rendre son site web accessible ? Premières pistes.

En France, le référentiel national est le RGAA (Référentiel général d’accessibilité pour les administrations). Il offre une traduction opérationnelle des critères d’accessibilité issus des règles internationales ainsi qu’une méthodologie pour vérifier la conformité à ces critères.

Il existe de nombreux outils simples à prendre en main, qui peuvent répondre aux besoins d’optimisation d’un site web :

  • pour estimer le degré d’optimisation à effectuer: Wave permet d’évaluer des dizaines et des dizaines de pages en un temps record.
  • pour répondre aux besoins des personnes ayant des problèmes de vue : sur Check My Colours, il suffit de renseigner l’URL de son site, et l’outil envoie un feedback listant les éléments à améliorer.
  • pour répondre aux besoins des personnes souffrant de handicap moteur : WebAim propose un tableau de synthèse des principales solutions en fonction du type de handicap moteur.

Il peut être intéressant de demander l’avis d’un professionnel qui pourra apporter son conseil et expertise technique. La plupart des experts se basent sur la méthodologie WCAG-EM (Website Accessibility Conformance Evaluation Methodology), qui comprend 5 étapes :

  • La définition du périmètre d’évaluation. Que s’agit-il d’évaluer ? Quels sont les objectifs de l’évaluation (atteindre le level A, AA, AAA…) ?
  • L’exploration du site. Quelles sont les pages clés ? Quelles sont les fonctionnalités clés ? Quels sont les différents types de contenus proposés ? Quelles sont les technologies requises ?
  • La sélection d’un échantillon représentatif. S’il n’est pas possible d’évaluer chaque page, l’expert sélectionne un échantillon de pages représentatives.
  • L’audit de l’échantillon. Il s’agit de s’assurer que les critères d’accessibilité sont remplis et d’identifier les problèmes. Cette étape suppose une très bonne connaissance des recommandations WCAG.
  • Le rapport d’audit, qui agrège les conclusions de l’audit et calcule un score global d’accessibilité.

Améliorer l’accessibilité de son site web est pour un commerçant une démarche au long cours, qui se révèle primordiale d’un point de vue commercial et très utile en terme d’image de marque.