Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. ENGIE soutient 8 athlètes dans le cadre du Pacte de Performance

ENGIE soutient 8 athlètes dans le cadre du Pacte de Performance

Isabelle Kocher, Directrice générale d’ENGIE, a signé en avril dernier un pacte de performance, qui offre un soutien à 8 athlètes en vue des prochains Jeux Olympiques. Un engagement dans la lignée de la longue histoire qui unit ENGIE et le sport. En effet, dans les années 1990, le Groupe soutenait déjà plus de 100 sportifs, de Jean Galfione à Amélie Mauresmo en passant par Stéphane Diagana.

 

Les disciplines sont variées, même si les sportifs sont tous de très haut niveau, ils conservent un statut amateur. Grâce à l’engagement d’ENGIE, les athlètes bénéficieront chacun de 20 000 euros par an pendant 2 ans. “Pour nous c’est énorme, c’est un soutien moral et financier. J’ai eu la chance d’être déjà soutenu par ENGIE pour Rio, souligne Pierre Le Coq. Avoir un soutien comme celui d’ENGIE, ça permet d’investir, avoir un matériel de qualité. C’est important pour moi.”

Aujourd’hui, ENGIE accompagne :

Cassandre Beaugrand (22 ans, triathlon)

Licenciée aux clubs Poissy Triathlon et à l’AS Monaco Athlétisme mais aussi membre du pôle France, Cassandre a participé à ses premiers Jeux Olympiques à Rio en 2016 à tout juste 19 ans. En février 2019, à Singapour, Cassandre confirme son énorme potentiel en remportant la dernière manche (enduro) lors de la finale de la Super League regroupant les meilleures triathlètes du monde, consolidant un peu plus son statut de future star du triathlon mondial.

Madeleine Malonga (24 ans, judo)

Licenciée au club de l’Etoile Sportive Blanc Mesnil Judo, membre de l’INSEP et de l’équipe de France de Judo, Madeleine n’a jamais participé aux Jeux Olympiques. Pour être l’unique représentante française dans sa catégorie (<78kg) et participer à ses premiers Jeux Olympiques, elle devra performer lors des compétitions internationales qualificatives de haut rang.

Luka Mkheidze (23 ans, judo)

Licencié au club de SUCY Judo, membre de l’INSEP depuis 2017 et de l’équipe de France de Judo, Luka n’a jamais participé aux Jeux Olympiques mais enchaîne les grands rendez-vous internationaux, continentaux et nationaux. En 2017, il finit 2ème de la Coupe d'Europe de Malaga et de Dubrovnik et devient champion de France Junior. Avant de devenir également Champion de France par équipe 2018 avec Sucy.

Elodie Clouvel (30 ans, pentathlon moderne)

Licenciée au club de Perpignan La Catalane, Elodie a participé à ses premiers Jeux Olympiques à Londres en 2012. Elle obtient la médaille de bronze du Championnat de France, du Championnat du monde juniors et du Championnat d'Europe par équipes. L'année suivante, elle devient championne de France de pentathlon moderne et finit troisième de l'épreuve finale de la Coupe du Monde disputée à Londres. Le 17 mars 2012, elle remporte la Coupe du Monde à Rio et se qualifie pour les Jeux de Londres.

Qualifiée aux Jeux olympiques Rio 2016, elle remporte l’argent, première médaille olympique individuelle pour la France en Pentathlon Moderne.

Pauline Ado (27 ans, surf)

Licenciée au Anglet Surf Club et membre du Pôle-France. Elle débute le surf à l’âge de 8 ans sur les vagues d’Hendaye et la compétition à 10 ans. Lors de sa treizième année, elle intègre les équipes de France jeunes. Pauline est l’un des piliers du surf féminin en France. Elle est en équipe de France depuis ses débuts, mais aussi élue au comité directeur de la Fédération Française de Surf.

Marie Riou (37 ans, voile) et Billy Besson (37 ans, voile)

Billy, licencié au Yacht Club de La Grande Motte, a sollicité Marie, forte d’une 6ème place aux Jeux Olympiques de Londres (2012), dans la perspective de RIO 2016. Ce fut un franc succès avec 4 titres de champions du monde gagnés ensemble entre 2013 et 2016. En 2016, Marie et Billy, sont favoris pour le titre en Nacra 17 aux JO de Rio où ils arrivent à la 6ème place. Le tandem de choc navigue en permanence sur toutes les compétitions, championnats du Monde et d’Europe, représentant notamment la France à bord du Team France.

Pierre Le Coq (29 ans)

Pierre LE COQ, 29 ans, est licencié du club de Saint-Brieuc, d’où il est originaire. Il est membre du Pôle France de Brest et de l'équipe de France olympique. Pierre s’est qualifié pour l’unique place en RS:X pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 notamment grâce à son titre de champion du monde en RS:X, obtenu à Oman fin 2015. Sa première participation pour des Jeux Olympiques est un succès puisqu’il remporte la médaille de bronze.

FOCUS SUR le Pacte de Performance

La Fondation pour le Pacte de performance vise le soutien au double projet des sportifs olympiques et paralympiques français. En 2015, le rapport Karaquillo met en exergue la précarité des sportifs de haut niveau français, porte-étendards de la nation dans les grandes compétitions internationales, parmi lesquelles figurent les emblématiques Jeux Olympiques et Paralympiques.

Le Pacte de performance est un dispositif, soutenu par le Ministère des sports, visant à garantir aux athlètes membres des équipes de France olympiques et paralympiques, un niveau de ressource décent afin d’envisager leur double projet sportif et professionnel en toute sérénité.