Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Focus sur le statut d’étudiant-entrepreneur

Focus sur le statut d’étudiant-entrepreneur

Lancé en 2014, le statut d’étudiant-entrepreneur permet à des étudiants et des jeunes diplômés d’initier une expérience entrepreneuriale pendant leurs études ou jusqu’à trois années après l’obtention de leur diplôme. Un accompagnement leur est proposé par le réseau PEPITE, pour développer leur projet.

Comment définir un étudiant-entrepreneur ?

Le statut national d'étudiant-entrepreneur permet aux étudiants et aux jeunes diplômés d'élaborer un projet entrepreneurial dans un PEPITE (Pôle Étudiant pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat). Le diplôme d'établissement "étudiant-entrepreneur" (D2E) accompagne ce statut : il permet de mener à bien son projet avec un maximum de sécurité et de visibilité.

Le statut d'étudiant-entrepreneur s'adresse en priorité aux jeunes de moins de 28 ans, âge limite pour bénéficier du statut social d'étudiant. Le baccalauréat ou l’équivalence en niveau est la seule condition de diplôme requis pour une inscription au diplôme d’établissement étudiant-entrepreneur.

Depuis la création du statut, le nombre d’étudiants-entrepreneurs augmente de plus de 1000 personnes chaque année. Pour l’année scolaire 2017-2018, le dispositif a ainsi permis à plus de 3 500 personnes de s’essayer à l’aventure entrepreneuriale.

Quels sont les avantages du statut d’étudiant-entrepreneur ?

Ce statut permet aux étudiants de rendre compatibles études et projet entrepreneurial en proposant notamment des aménagements d'emploi du temps, des crédits ECTS* et la possibilité de substituer au stage le travail sur son projet.

Véritable accélérateur de projets, il fournit aux étudiants une aide à la recherche de financements, un accompagnement personnalisé, une mise en réseau et un accès au lieu de coworking du PEPITE. Il offre la possibilité de signer un Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise (CAPE) et enfin d'obtenir un diplôme. Pour en savoir plus sur les aides et accompagnements proposés, rendez-vous sur le site PEPITE France.

Morgan Regner, 23 ans, fait partie de cette jeune génération d’entrepreneur : “entreprendre à mon âge, c'est un risque certes, mais mesuré : je n'ai pas de famille à charge, d'emploi stable à quitter, on peut du coup vraiment se lancer à fond.” Aujourd’hui, son projet de réseau de rencontres entre potentiels futurs colocataires, Meltycasa, compte 400 inscrits et une présence à Paris et Bordeaux. Demain, il souhaite développer son projet à travers l’Europe et profiter d’un marché estimé à 15 millions de personnes*.

Pour les TPE installées, c’est une bonne occasion de développer des partenariats et de profiter du savoir-faire de ces jeunes entrepreneurs, souvent porteurs de projets innovants.

Comment devenir étudiant-entrepreneur ?

Pour obtenir le statut national d'étudiant-entrepreneur, rien de plus simple. Il vous suffit de candidater en ligne gratuitement. Un comité d'engagement du PEPITE examinera les candidatures et validera ou non les projets sur la base des critères de qualité, de réalité et de la motivation du porteur de projet lui-même.

FOCUS sur PEPITE France :

Le ministère de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche avec le soutien du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et de la Caisse des Dépôts et des Consignations, a annoncé quatre mesures nationales en novembre 2013 dans la continuité des Assises de l’Entrepreneuriat. Elles ont été mises en œuvre à partir de septembre 2014. Il s’agit de la Formation, de la création du statut d'étudiant-entrepreneur, d’un prix national de l'entrepreneuriat et de la mise en place de 29 Pôles d'accompagnement à travers la France. C’est de ces initiatives qu’est né PEPITE.

*Le terme ECTS signifie European Credits Transfer System, soit système européen de transfert et d’accumulation de crédits en français. Les crédits sont calculés en fonction de la charge de travail qui prend en compte les cours magistraux, les travaux pratiques, les séminaires, les stages, les recherches, le travail personnel, les examens, les objectifs de la formation et les compétences à acquérir. Les crédits ECTS constituent un outil complémentaire au diplôme, qui facilite la mobilité des étudiants, que ce soit d’un pays à un autre ou même entre les établissements. Source Diplomeo

SOURCES

https://theconversation.com/le-statut-detudiant-entrepreneur-a-lepreuve-des-faits-96964

https://www.pepite-france.fr

*source etudiant.gouv

(http://www.etudiant.gouv.fr/pid34468/morgan-regnier-23-ans-meltycasa.html)