Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Innovation : Le Top #3 de juillet 2018 chez ENGIE

Innovation : Le Top #3 de juillet 2018 chez ENGIE

Chaque mois, retrouvez le Top #3 des innovations qui nous marquées ! Au programme en juillet : un système simple et astucieux pour purifier l’eau du robinet, des cellules photovoltaïques capables de recharger des objets connectés et le premier vélo fonctionnant à l’hydrogène… Bonne lecture !

Une eau du robinet aussi pure que de l’eau de roche !

Une eau du robinet qui ne contient plus de chlore, moins de pesticides et médicaments, mais qui conserve les sels minéraux et oligo-éléments… Défi impossible ? Par pour LAVIE, un coffret en bambou LaVie, équipé de Leds où il suffit de placer une bouteille d’eau du robinet et de laisser agir les rayons UV-A. Résultat ? Une eau pure sans filtre ni produits ajoutés.

En + : Une solution simple et économique puisque deux euros d'électricité suffisent à purifier 1 000 litres. Autre exemple : les Leds ont une durée de vie de 30 000 h, ce qui correspond, pour une famille de 4 personnes, à environ 50 ans d'eau purifiée. Ce qui rentabilise le coût du coffret. Une bonne alternative pour les restaurants et l’hôtellerie.

Des cellules photovoltaïques pour recharger les objets connectés.

Le point faible des 40 milliards d’objets connectés attendus dans le monde à l’horizon 2030 ? Leur faible autonomie d’énergie ! Pour parer à ce problème, une start-up a mis au point des cellules photovoltaïques imprimées en 3D capables de capter la lumière extérieure et intérieure. Elles transforment celle-ci en énergie et sont ensuite intégrables à n’importe quel support, afin de rendre chaque objet autonome.

En + :  une solution astucieuse et écofriendly pour pouvoir profiter de sa montre connectée et des diverses innovations du retail de demain … à chaque instant !

Le premier vélo fonctionnant à l'hydrogène est français

150 km d’autonomie et une recharge en moins de 2 minutes. C’est la promesse du premier vélo fonctionnant à l’hydrogène qui de plus est.. français, cocorico ! Le vélo Alpha ne dispose pas de batterie, mais d’une pile à combustion hydrogène miniature. Logée dans le cadre, celle-ci produit de l’électricité par un principe contrôlé de combustion électrochimique. Grâce à ce principe, la recharge prend à peine plus d’une minute, quand celle d’un vélo électrique traditionnel nécessite plusieurs heures. Une innovation qui intéressera les TPE qui doivent quotidiennement réaliser des livraisons.
En + : une innovation made in France qui favorise la mobilité verte tout en étant très pratique grâce à son autonomie et son temps de recharge minimum. On dit bravo !

Et vous, quelles sont les innovations qui vous ont marquées en juillet ?

Partageons nos inspirations sur Twitter @ENGIEproFR ! #innovations #innovationsenergies