Aller au contenu principal

Les nouvelles énergies de demain

Hydroélectricité, biomasse, houle, bioénergies… pour offrir aux usagers une énergie toujours plus performante et durable aux meilleurs coûts, de nouvelles typologies de production énergétique font leur apparition. Panorama des énergies de demain.

Les avantages des nouvelles énergies pour les TPE

Les nouvelles énergies se développent et c’est un bon point pour les TPE qui peuvent en tirer de nombreux avantages :

  • de nouvelles offres dédiées à des tarifs compétitifs,
  • une meilleure maîtrise de sa consommation d’énergie,
  • l’inscription dans la transition énergétique en ayant un impact positif sur l’environnement.

L’hydroélectricité, première source d’électricité renouvelable

L’électricité produite par l'énergie hydraulique est le fer de lance des énergies renouvelables en France. Avec plus de 25,5 GW de puissance installée (dont 3 MW en 2018), elle est en effet la première des énergies électriques de source renouvelable. Au cours du premier trimestre 2018, les turbines hydroélectriques ont assuré la production de plus de 20,3 TWh d’électricité (soit 38% de plus que l’année dernière à la même période).

A noter que l'hydroélectricité est une énergie propre, car elle ne rejette rien de nocif dans la nature. De plus, l’installation est plutôt résistante et sa durée de vie est élevée.

La biomasse contre-attaque

Comment améliorer la compétitivité des centrales électriques européennes ? Une centrale suédoise utilise du bois déchiqueté comme biomasse. 100.000 tonnes de bois déchiqueté sont utilisées chaque année à produire de l'énergie et fournissent du chauffage et de l'eau chaude pour les 20.000 habitants de la ville voisine.

Pour parer au problème de l’humidité du bois, la centrale a installé un appareil d'analyse des copeaux. En une minute, il évalue le taux d'humidité d'un échantillon et détermine le contenu des cendres qui résulteront de sa combustion, sa valeur énergétique et l'éventuelle présence de sable et de cailloux. “Grâce à cet appareil, vous pouvez vérifier la qualité de cette biomasse et vous payez le prix juste plutôt que de payer pour tout ce que le camion vous apporte" assure Karl Wejke, l’un des responsables du projet.

D'après les chercheurs, cette même technologie d'analyse pourrait être employée pour d'autres matières premières utilisées comme biomasse à travers le monde comme les balles de riz et les pailles de céréales.

La houle, le futur de l’énergie

Au large des îles Orcade au nord de l'Écosse se trouve une plateforme flottante d’un nouveau genre puisqu’elle peut produire de l'énergie grâce à la houle. Concrètement, la houle, soit l’énergie houlomotrice est une forme concentrée de l’énergie du vent. Quand le vent souffle sur la mer, des vagues se forment et concentrent cette énergie. La houle peut voyager sur de très longues distances et apporter sur une côte de l’énergie collectée au large.

La France dispose d’un fort potentiel de développement pour ces technologies, compte tenu des atouts naturels de son territoire (11 millions de km² d’eaux sous sa juridiction). La ressource connue, estimée entre 2000 et 3000 MW, est concentrée majoritairement au large des côtes de Normandie, de Bretagne et des Pays de la Loire. Des opportunités sont aussi à saisir dans les territoires d’outre-mer, et dans les régions Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Provence Alpes Côte d'Azur.

L'émergence de l’énergie solaire

En parallèle de l'hydroélectricité, le solaire tire le parc renouvelable français vers le haut. Grâce à une puissance supplémentaire de 254 MW raccordés entre janvier et mars 2018, le parc solaire français s’élève désormais à 7.900 MW. Pour Nathalie Saker, enseignant-chercheur à l'école d'ingénieurs ESME-Sudria, “La France a un bon potentiel pour l’éolien et le solaire.[...] même si la part du solaire en France, qui est actuellement de 1,32 %, pourrait être notablement augmentée.”

La montée en puissance des bioénergies

Du côté des bioénergies électriques (électricité de la valorisation des déchets organiques par exemple), la progression est également nette. La filière affiche en effet une puissance de 1.961 MW (dont 12 MW raccordés au premier trimestre 2018) et assure une production de 1,9 TWh (soit 11% de plus qu’au premier trimestre 2017). Sur une année, les bioénergies permettent actuellement de répondre à 1,5% des besoins électriques français.

La plupart de ces systèmes de production d’énergie seront bientôt utilisables par le grand public, y compris les TPE. Et vous, êtes-vous prêt(e) à passer aux nouvelles énergies ?

FOCUS sur l’électricité vertes pour les TPE

 

Pour les TPE, ENGIE propose l'offre 100% électricité verte garantie d'origine renouvelable. Avec cette offre, bénéficiez d’une réduction de 15% sur le prix du kWh énergie la 1ère année de votre contrat 3 ans et profitez d’une électricité 100% verte d’origine renouvelable. La garantie d’origine certifie que de l’électricité a été produite à partir d’une source d’énergie renouvelable et injectée sur le réseau électrique. Pour souscrire à cette offre, rien de plus simple : ENGIE s’occupe des démarches administratives auprès du gestionnaire de réseau distribution en électricité Enedis (ex ERDF).