Aller au contenu principal

Tout savoir sur l'installation et l'entretien d'une éolienne domestique

Propre et durable, l'énergie éolienne suscite de plus en plus d’intérêt auprès du grand public. Cependant, avant de se lancer, il est essentiel de se renseigner sur les conditions d’installation, d’entretien et de gestion d’une éolienne domestique. Suivez le guide !

Les avantages d’une éolienne domestique

Posséder une éolienne domestique présente de nombreux avantages tels que :

  • Un système de production d’électricité fiable et peu coûteux.
  • Une énergie intermittente qui permet de compléter une installation solaire, afin de produire de l’électricité y compris en hiver et la nuit.
  • Un produit entièrement recyclable pour la majorité des modèles proposés à la vente.
  • Une énergie renouvelable qui ne nécessite aucun carburant, ne crée pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets toxiques. Bon à savoir : l'installation de batteries procure un taux d’autoconsommation nettement supérieur, car le surplus n’est pas gaspillé.

Les critères d’installation d’une éolienne domestique

Avant de se lancer dans l’installation d’une éolienne domestique, plusieurs conditions sont requises :

 

  • Le vent doit être constant, avec un souffle idéalement compris entre 15 km/h et 90km/h. Au-delà, le vent devient trop fort, l’éolienne s’arrête et se met en drapeau.
  • L’environnement doit être étudié : tout obstacle peut causer des turbulences et des variations de vitesse du vent importantes.
  • Le terrain doit être dégagé et grand : la distance entre le mât de l’éolienne et un bâtiment dépend du modèle installé.
  • Le sol doit être assez solide dans ses fondations pour supporter le poids de l’équipement.

 

Il faut également prendre en compte les éventuelles contraintes propres au site (règlement communal les interdisant, sites classés, proximité d’un site protégé, etc...).

À noter que d’un point de vue administratif, une éolienne d’une hauteur inférieure à 12 mètres nécessitera une déclaration préalable de travaux à effectuer directement en mairie. Si la hauteur globale de l’ouvrage dépasse les 12 mètres de hauteur, une demande de permis de construire auprès de la municipalité sera obligatoire.

Le financement d’une éolienne domestique

Pour les TPE, les collectivités régionales peuvent subventionner l’installation d’une éolienne domestique. Des aides complémentaires de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) ou de l’Union Européenne sont disponibles.

 

Le prix d’une éolienne domestique installée varie généralement entre 10 000 et 50 000 euros pour des éoliennes verticales posées sur le toit de l’habitation et des éoliennes horizontales posées dans le jardin. Il existe de nombreuses aides financières pour favoriser l’installation d’une éolienne domestique :

Comment revendre l’électricité non consommée ?

Pour pouvoir revendre de l'électricité au réseau, quelques démarches administratives sont nécessaires. De plus en plus d'installateurs proposent à leurs clients un service complet et prennent en charge ces démarches. Le prix de vente de l'électricité est inférieur au prix auquel le fournisseur achète l'électricité. Il est donc vivement conseillé de consommer directement l'électricité produite par l'éolienne domestique et de revendre le surplus à un distributeur.

L’entretien d’une éolienne domestique

La durée de vie d’une éolienne domestique peut atteindre 30 ans, à condition qu’un entretien régulier soit assuré. De ce fait, il est conseillé de faire vérifier son éolienne par un professionnel une fois par an. Cet examen doit normalement comprendre la vérification des mécanismes ainsi que le nettoyage des principaux éléments (pâles, générateur, multiplicateur). Le coût de cette intervention annuelle fluctue entre 200 euros et 1000 euros selon la puissance et le modèle de l’éolienne. Après un épisode météorologique violent, il est recommandé de faire inspecter son éolienne avant de la remettre en service.

FOCUS sur l’éolienne domestique

L’éolienne domestique est une éolienne de petite taille optimisée pour fournir de l’électricité à une seule habitation. Ce type d’éolienne affiche une puissance généralement comprise entre 100 W et 20 kW. Installée sur un mât de 10 à 35 mètres, elle est utilisée pour produire de l’électricité vouée à être consommée sur place ou revendue par contrat à un distributeur.

On distingue deux grandes catégories d’éoliennes : les éoliennes verticales ou horizontales. Les éoliennes domestiques horizontales sont les plus répandues. Les pales sont fixées sur un mât d’une hauteur de 10 à 35 mètres. Plus hautes et donc mieux exposées au vent, les éoliennes domestiques horizontales offrent un meilleur rendement que les éoliennes domestiques verticales.