Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. L’anticonformisme, une chance pour les créateurs de TPE

L’anticonformisme, une chance pour les créateurs de TPE

Sortir des sentiers battus, avoir un profil atypique, utiliser des méthodes de travail disruptives… Si l’anticonformisme chez un(e) créateur(rice) de TPE peut faire peur à certains, ce trait de personnalité est pourtant un atout fort dans la création d’entreprise.

Les anticonformistes sont visionnaires...

Qui dit manière différente de penser dit solutions différentes. Très souvent, ils envisagent avant les autres de nouvelles manières de faire, de concevoir, de manager une équipe, de communiquer auprès de leurs clients. En effet, un profil atypique va considérer les choses sous un autre angle que toutes les personnes ayant la même formation, qui ont toutes appris à résoudre les problèmes de la même façon. Et c’est là sa plus-value.

... porteurs d’innovation, ...

Ils n’hésitent pas à tester de nouvelles méthodes et à remettre en question des modes de fonctionnement classique. Pour Laurence Méhaignerie, femme d’affaires française : “ Ces entrepreneurs, perçus comme différents par leur parcours ou leurs origines ont démontré des facultés d'adaptation très supérieures pour franchir les barrières sociales. Ce sont des innovateurs, ils identifient des besoins et des talents que d'autres ne voient pas, en rupture avec des modèles économiques existants.”

... prêts à prendre des risques, ...

Pour le sociologue Norbert Alter, les entrepreneurs atypiques seraient même davantage capables de prendre des risques et de se surinvestir dans leurs projets. Ceci s’explique par le fait qu’ils osent jouer le tout pour le tout. La mise en place du télétravail, des bureaux partagés, d’espaces de coworking hors des murs de l’entreprise, mais aussi l’implémentation de solutions et d’outils collaboratifs sont autant de ruptures avec le modèle classique de l’entreprise, qui peuvent représenter des risques, mais qui ne font pas peur aux profils anticonformistes.

... là où on ne les attend pas

Citons l’exemple de Franck Philip, qui vivait dans le bois de Boulogne et rencontrait chaque jour des propriétaires de chiens en difficulté avec leur animal. Amoureux des animaux, il a commencé à donner des conseils aux propriétaires de chiens qu’il croisait avant d’en faire une activité à plein temps et de dégager un revenu. Grâce à une méthode de dressage qu’il a conçu, Franck Philip est aujourd’hui l’un des comportementalistes pour chiens les plus reconnus de France.

Pour résumer, il n’y a pas de profil type pour devenir entrepreneur.e. Même, et surtout si vous avez une personnalité atypique, n’hésitez pas à vous lancer !

FOCUS sur les success stories d'anticonformistes célèbres

Qui ne connaît pas ces profils atypiques, qui ont souvent démarré comme entrepreneur de TPE avant de d’être à la tête d’empires grâce à leur talent et à leur personnalité hors du commun ? Citons par exemple Xavier Niel, à l’origine de la Silicon Valley française, qui a commencé à penser à sa première entreprise quand il était lycéen. Côté féminin, on peut citer Oprah Winfrey ou Roxane Varza, figure de proue de la French Tech.