Aller au contenu principal

La polyvalence, l’atout phare des TPE

Aujourd’hui, un salarié sur cinq travaille dans une TPE, certains depuis le début de leur carrière. Comment les TPE parviennent-elles à fédérer leurs collaborateurs et à faire prospérer leur business ? Et si leur secret tenait en un mot : la polyvalence !

La polyvalence, une force et une nécessité

Lundi matin, dans une TPE qui commercialise des produits électroniques : Samia, responsable de la communication, répond au téléphone à un client dont le produit ne fonctionne plus. Elle le rassure et lui promet que le produit va lui être échangé sous peu. Situation inhabituelle ? Pas du tout selon l’intéressée : “Dans une entreprise où nous ne sommes que 5, il est important que tout le monde mette la main à la pâte. Si chacun se contente de ses missions, on se retrouve vite débordés. Et puis, toucher à tout, c’est aussi enrichissant !” Et si on lui demande si cette tâche ne sort pas de son scope d’action, Alexandra est formelle : “Bien au contraire ! La communication est partout. Dans un communiqué envoyé à la presse locale, sur les réseaux sociaux où nos clients peuvent avoir des remarques sur nos produits et même pour un SAV par téléphone, où je représente l’image de l’entreprise.

Même son de cloche du côté de Chez Remue Ménage, à Sassenage près de Grenoble (Isère), les sept salariés doivent savoir tout faire. Cécile, qui dirige cette entreprise fabriquant des brosses de ménage vendues dans la grande distribution, "n’arrive pas à avoir un responsable de la comptabilité, un responsable du social, un responsable juridique, un responsable technique, donc à sept, on est obligés de se partager toutes les fonctions et tout le monde doit déployer une énergie pour arriver à comprendre des problématiques dont ils ne sont pas spécialistes. On a des gens qui sont multitâches, très curieux et capables d’aller chercher de l’information. Chez nous, le comptable va répondre au téléphone, donner une réponse sur une commande client, va savoir remplir des informations techniques sur des produits pour savoir comment on constitue des palettes. Des choses qui lui sont en principe complètement étrangères."

La polyvalence ou les compétences de chacun au service de l’entreprise

C’est justement cette polyvalence qui séduit les collaborateurs à la recherche de journées qui ne se ressemblent pas, où l’on apprend chaque jour et surtout, où l’on partage. Car la polyvalence n’a pas qu’un effet bénéfique sur les tâches du quotidien. Elle permet aussi aux collaborateurs d’avoir une vue d’ensemble sur les projets de la TPE et ainsi, d’être partie prenante des décisions prises comme le confirme Benjamin, dirigeant d’une TPE de leasing : “Mes collaborateurs, dont certains travaillent avec moi depuis plus de 10 ans, connaissent tous parfaitement notre activité et nos enjeux. Quand j’ai une décision importante à prendre, comme un recrutement, on fonctionne de manière collégiale. Leur avis est primordial pour moi.

 

Avec une hiérarchie moins lourde, les petites entreprises peuvent être plus réactives, notamment car il y a moins de personnes qui doivent valider les prises de décision. Une souplesse d’adaptation et une certaine liberté qui peuvent séduire !

 

Être partie prenante, c’est aussi être plus engagé au quotidien, comme le souligne Françoise, préparatrice en pharmacie : “je participe activement à la vie de la pharmacie, c’est comme si c’était un peu la mienne finalement.

 

La polyvalence se retrouve aussi dans l’autonomie des collaborateurs : dans une TPE, il faut pouvoir compter sur tout le monde. Quand un jeune commence sa carrière, le professionnel enseigne les savoirs les premiers temps, mais la nouvelle recrue doit rapidement les retenir. Et parfois, quand le temps manque, se débrouiller tout seul est impératif. C’est donc une école de l’indépendance. Avec ses bons côtés, puisqu’il est très vite possible de gérer son travail, son temps et de prendre des initiatives.