Aller au contenu principal

Le travail à temps partagé, une force pour les TPE

En France, on évalue le nombre de professionnels travaillant à temps partagé à environ 430 000*. Cette forme de travail pourtant méconnue du grand public fait de plus en plus d’adeptes parmi lesquels des salariés souhaitant travailler sur plusieurs projets et garder une certaine indépendance. Côté entreprise, le recours au travail à temps partagé peut également être un atout considérable. Focus sur un phénomène en passe de devenir une norme. 

*Source provenant du Groupe Finaxim

Qu’est-ce que le travail à temps partagé ?

Certaines TPE ont besoin de compétences précises, notamment celles de cadres expérimentés. Ces besoins peuvent être  temporaires ou récurrents mais ne nécessitent pas forcément des embauches à temps plein. Le travail à temps partagé permet de recruter des collaborateurs qui vont mettre leurs compétences à disposition de plusieurs employeurs. Grâce au temps partagé, ces TPE peuvent s’offrir ces compétences à la carte, renforçant ainsi leur structure et accélérant leur développement

Les bénéfices du travail à temps partagé pour une TPE

  • Bénéficier d’un savoir-faire pointu pour développer son activité sans supporter les coûts salariaux qui vont avec ce type de profil.
  • Profiter d’une expertise quelques heures par semaine, presque “à la demande”.
  • Travailler avec un collaborateur qui peut avoir une vision différente de par son activité multiple.
  • Ne pas avoir à assumer le coût de la gestion de son salarié, par exemple en ce qui concerne l’élaboration de la fiche de paie mensuelle.

Quelle forme juridique pour le travail à temps partagé ?

La plupart du temps, les collaborateurs qui travaillent en temps partagé sont salariés par des Entreprises de Travail à Temps Partagé (ETTP). Il existe aussi des groupements d’employeurs, qui fonctionnent sur le même modèle que les ETTP mais sont souvent de taille plus réduite, se partageant ainsi les salariés.  

 

Un contrat doit être signé pour chaque mise à disposition, entre l’entreprise de travail en temps partagé et l’entreprise cliente. Un contrat de travail est également signé entre le salarié mis à disposition et l’entreprise de travail à temps partagé. Comme le travail temporaire, le travail à temps partagé repose sur une relation triangulaire entre l’ETTP ou groupement d’employeurs, le salarié à temps partagé et l’entreprise cliente.

 

Les points communs avec l’intérim s’arrêtent là. “Les structures juridiques sont différentes”, relève Marie-Hélène Guereau, secrétaire générale d’Isocel37, un groupement d’employeurs d’Indre-et-Loire qui ont recours à cette formule. “Les agences d’intérim sont des entreprises, avec des actionnaires à rémunérer… Ce qui n’est pas le cas du groupement. Quant au salarié partagé, il trouve aussi des avantages dans ce dispositif par rapport à l’intérim : il peut travailler de manière prolongée et parallèle avec plusieurs entreprises, il est en mesure de suivre des projets et se bâtit une véritable expertise. Parfois, le temps partagé est le choix de professionnels qui cherchent à combattre toute forme de routine”.

 

A noter qu’il existe des moyens pour un salarié de travailler en temps partagé sans passer par une ETTP. “Juridiquement, le travail à temps partagé peut prendre plusieurs formes”, précise Emmanuel de Prémont, président du groupe Finaxim, un réseau d’experts à temps partagé. “Outre le groupement d’employeurs, qui suppose une solidarité financière entre les entreprises qui financent la rémunération de leurs « salariés partagés », on recense deux autres modes d’exercice. Avec la prestation de service, le salarié travaille de manière indépendante pour plusieurs entreprises en ayant sa propre structure juridique. Dans le cas du multi-emploi, il cumule plusieurs emplois à temps partiel”.

Mettre en place le travail en temps partagé au sein de sa TPE

Il existe trois possibilités pour se “partager” simplement des salariés :

 

 

N’hésitez pas à prendre contact avec ces différentes structures qui pourront vous guider et vous conseiller sur le meilleur choix à faire pour votre TPE.