Aller au contenu principal

Audit énergétique : de 20 à 30 % d'économie pour les petits professionnels

Que vous soyez artisan, commerçant ou à la tête d’une TPE,  faire des économies, en particulier des économies d’énergie, est primordial, notamment pour anticiper ses besoins de financement. Réaliser un audit énergétique peut dans certains cas vous permettre de réaliser 20 à 30 % d’économie sur votre facture et d’améliorer les performances énergétiques de vos locaux. Explications.

Comment se déroule un audit énergétique ?

Tout d’abord, un technicien va faire le point sur votre situation actuelle : votre consommation énergétique, vos contrats d’entretien et de fourniture, selon les plans de vos locaux.

Une visite a ensuite lieu pour évaluer vos locaux et vos installations. L’objectif est de rédiger un bilan énergétique détaillé de vos installations et d’en tirer des préconisations pour optimiser vos consommations énergétiques à partir d'un plan d'actions. Ce dernier vous propose les solutions les plus adaptées en terme d’éventuels nouveaux équipements et d’isolation thermique. Pour chaque solution préconisée, le technicien va diagnostiquer les économies et le retour sur investissement dont vous pourrez profiter. Le but est d’améliorer l’efficacité énergétique de vos locaux.

Selon l’Agence de Développement Et de Maîtrise de l’Energie (ADEME), 69 % des bénéficiaires d’une aide à la décision sur la thématique bâtiment ont été satisfaits et ont mis en œuvre au moins une préconisation ou mis en place une action à la suite de l’étude menée.

Des solutions concrètes proposées

Pour les TPE de la région Occitanie - Pyrénées – Méditerranée, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat locale propose des solutions plus concrètes avec l'opération "Dans mon entreprise, mon énergie, je la maîtrise". Celle-ci vise à accompagner les professionnels pour leur permettre de réduire jusqu’à 10% leur consommation d’énergie.

Une initiative saluée par les entrepreneurs de la région, à l’image de Béatrice, propriétaire d’un pressing à Tarbes : “En 2011, j’ai été sollicitée par la CMA afin de réaliser une visite énergie au sein de mon entreprise. Je suis installée depuis 2000 et je n’avais jamais effectué ce type de diagnostic. Cette visite m’a permis de mieux connaître mes consommations électriques mais aussi d’avoir des conseils pour économiser l’énergie. Suite à cette visite, j’ai effectué une maintenance du compresseur et je me suis décidée à remplacer l’éclairage de mon magasin. En 2012, mes consommations ont diminué de 25%, avec un chiffre d’affaires en hausse. Cela représente 500 euros d’économies par an pour un investissement de 800 euros !”

Même constat du côté de Montauban où Cynthia, coiffeuse, s'est rendu compte qu’un de ses appareils consommait beaucoup en l’occurrence le sèche-linge. Depuis le diagnostic, elle a fait l’acquisition d’un appareil moins énergivore. Elle affirme désormais suivre plus attentivement  les consommations de l’ensemble de son matériel.

Quelques précisions sur l’audit énergétique, proposées par l’ADEME

Quel est le coût d’un audit ?

Il n’y a bien sûr pas de coût unique. Il importe de consulter plusieurs prestataires sur la base du cahier des charges de l’ADEME.

 

À qui faire appel pour réaliser une étude d’aide à la décision ?

Il est recommandé de s’appuyer sur des prestataires qualifiés, de préférence “reconnus garants de l’environnement”, qui est une reconnaissance accordée par les pouvoirs publics et l'ADEME à des professionnels du secteur du bâtiment et des énergies renouvelables engagés dans une démarche de qualité. Une liste de structures qualifiées, par département, est consultable sur l’annuaire de l’OPQIBI (L’Organisme de Qualification de l’Ingénierie).

 

Quel est le niveau de subvention de l’ADEME ? L’assiette est elle en HT ou en TTC ?

Suivant les études, l’ADEME finance de 50 à 70 % du montant. Ces assiettes s’appliquent au HT ou au TTC selon le statut du bénéficiaire (selon qu’il récupère ou non la TVA).

 

Devrai-je avancer la contribution de l’ADEME au bureau d’études ?

En pratique, le maître d’ouvrage rétribue normalement le bureau d’études techniques (BET) au terme d’un contrat de prestation de services « classique » et l’ADEME lui verse ensuite la subvention. Vos demandes sont à adresser, avant de passer commande au prestataire, à la direction régionale de l’ADEME dont relève le bâtiment concerné.

 

Chez ENGIE, forts de notre expérience, nous vous encourageons à réaliser cet audit qui vous offre la possibilité de faire des économies d’énergie. Pour vous, TPE, c’est une opportunité d’investir dans ce qui compte vraiment, c’est-à-dire le développement de vos activités.