Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Actualités
  3. Energie Mag - L'esprit d'entreprendre
  4. Votre business
  5. Financement des TPE : FIP, FCPI et crowdfunding

Financement des TPE : FIP, FCPI et crowdfunding

Entrepreneurs de TPE, passez le mot à vos proches. Il est possible pour eux de répondre à vos besoins de financement, quelque soit leur budget, tout en profitant d’une réduction d’impôts. Pour ce faire, deux possibilités intéressantes : les Fonds traditionnels et le crowdfunding. Pour vous, nous faisons le point sur ces deux moyens, incontournables en 2017.

Le FIP et le FCPI : soutenir l’innovation et les régions

Le FIP (Fonds d'investissement de proximité) et le FCPI (Fonds commun de placement dans l'innovation) sont tous deux des fonds agréés par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Alors que le FIP représente des TPE/PME familiales et régionales, le FCPI se concentre sur les structures dédiées à l’innovation. En souscrivant à l’un de ces placements à hauteur de 60%, on peut aujourd’hui bénéficier d’un effacement de 18 % de son impôt sur le revenu, dans la limite de 12 000 euros investis (24 000 pour un couple, soit 4 320 euros de déduction).

Ces solutions d’investissements s’adressent plutôt aux particuliers qui souhaitent investir des sommes conséquentes pour prendre part aux projets d’une TPE sur le long terme.

 

Quelques conseils pour bien démarrer :

  • Pour bénéficier de ces avantages fiscaux, vous devez garder vos parts de FIP/FCPI pendant au moins 5 ans.
  • Le versement d’un capital doit avoir lieu avant le 31 décembre de l’année souhaitée pour bénéficier de l’avantage fiscal.
  • Il n’existe pas de plafond de versement. Il est néanmoins recommandé de limiter son investissement (5 à 15 % de ses liquidités).

N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre comptable pour être dirigé vers la solution qui vous correspond.

Le Crowdfunding : une solution sur-mesure pour les TPE

En France, on compte 2,6 millions de financeurs, ce qui représente une augmentation de 100% selon le Baromètre de la Finance Participative.

Le crowdfunding (ou financement participatif) est une solution de plus en plus appréciée. En effet, à partir de 1 euro, elle donne la possibilité à chacun de contribuer à la naissance d’un beau projet, pour les professionnels comme pour les particuliers.

Le crowdfunding permet ainsi à une TPE ou à un indépendant de solliciter des particuliers pour investir dans un nouveau projet. Il connaît un succès grandissant depuis quelques années et fait de nombreux adeptes car il permet de participer à la construction d’un projet. Il peut être utilisé sous la forme :

  • de dons
  • d’entrée dans le capital d’une TPE (equity crowdfunding)
  • de prêt (crowdlending).

En terme de fiscalité, le crowfunding est soumis aux règles classiques d’imposition à l’impôt sur le revenu, dépendant de la nature du gain.

Pour le don, la réduction d’impôts est possible si la somme versée est au profit d’organismes d’intérêt général ou reconnus d’utilité publique.

Concernant l’entrée dans le capital d’une TPE, elle peut ouvrir, tout comme le FIP et le FCPI, à une réduction de 18 % des sommes versées, à condition que la TPE soutenue existe depuis au moins 5 ans et compte au moins 2 salariés.

Enfin, les intérêts du prêt font l'objet d'un acompte obligatoire à la source de 24 %, de prélèvements sociaux (CSG et CRDS) à hauteur de 15,5% (par la plateforme de crowdfunding), puis d’une imposition au barème progressif de l'impôt sur le revenu. L'investisseur reçoit chaque année un Imprimé Fiscal Unique (IFU) qui permet de déclarer ses revenus auprès de son centre d’imposition.

 

 

Evolution des fonds collectés, par typologie, au cours de l’année 2016

Evolution fonds collectes 2016

Les Fonds traditionnels et le crowdfunding sont des moyens d’aider les pros tout en leur permettant d’anticiper leurs besoins de financement. Une bonne initiative dont il faut parler !

Si vous souhaitez vous inspirer du parcours d’un entrepreneur, découvrez le profil de Peggy, conseillère en puériculture à Reims !

Source

https://www.valofi.com/placements-financiers/fip

https://www.inter-invest.fr/actualites/niches-fiscales/00072/pourquoi-investir-dans-des-pme

http://www.culturebanque.com/epargne-placement/fip-fcpi/

http://www.legifiscal.fr/actualites-fiscales/1417-crowdfunding-progression-de-40-en-2016.html

http://www.legifiscal.fr/fiche-pratique/creation-dentreprise/le-crowdfunding-fonctionnement-et-fiscalite.html

A noter : les TPE (moins de 10 salariés) sont juridiquement comprises dans les PME (moins de 250 salariés)