Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Energie Mag L'esprit d'entreprendre
  3. Ces TPE qui soutiennent les projets de jeunes en difficulté

Ces TPE qui soutiennent les projets de jeunes en difficulté

De plus en plus de TPE prennent à coeur un rôle sociétal et s'investissent auprès des jeunes en difficulté, que ce soit pour les conseiller dans leurs projets entrepreneuriaux ou pour leur recherche d’emploi et de formation. Zoom sur trois initiatives qui peuvent changer le parcours de ces jeunes.

TPE-projets-nantais

“Réalités” soutient les projets de jeunes nantais

À Nantes, le promoteur immobilier Réalités s’est associé à Casse Ta Routine, une association pour épauler les jeunes qui ont l’envie sans avoir pour autant les moyens financiers ou humains de développer un projet d’entreprise. Avec ce partenariat, Réalités souhaite se positionner comme un acteur d’intégration et d’actions solidaires.

Plus concrètement, le promoteur a mis en place un « Trophée de la Création d’Entreprise » qui donne l'opportunité à ces jeunes entrepreneurs de présenter un projet à des professionnels et de bénéficier d'un accompagnement financier et opérationnel dès les premières étapes de leur expérience entrepreneuriale. Pour les lauréats de cette opération, Réalités - au même titre qu'un incubateur*- met à disposition l'ensemble des services nécessaires : un soutien à la fois financier, technique et logistique. Cette année, ce sont Ahmed Belkhiri, Mohamed El Bouhali et Andellatif Kissi qui bénéficieront de cet accompagnement, pour le développement d’un projet innovant de fibre optique.

Louisa Battoy, l’une des responsables de Casse Ta Routine, est enthousiaste : “J'oeuvre au quotidien contre l'exclusion et la stigmatisation des jeunes des quartiers populaires. Je les accompagne notamment dans le développement de leurs projets professionnels. Après  plusieurs années de combat et d'actions pour essayer de balayer les clichés sur nos quartiers,  ma rencontre inattendue avec Yohan Jouber, de Réalités nous a redonné de l’espoir. Il a présenté aux jeunes des banques, des chefs d’entreprise et leur a ouvert des portes qu’ils n’auraient jamais pu croire pouvoir s’ouvrir. Aujourd’hui, ces jeunes savent qu’entreprendre, c’est possible !

L’institut Télémaque, lieu de rencontres entre jeunes et TPE

Du côté de l’institut Télémaque, une association créée en 2005, on propose aux TPE de parrainer des jeunes en difficulté à partir du collège jusqu’à leurs premiers pas en tant qu’entrepreneur ou même en tant que salarié. Pour ces jeunes, c’est une opportunité de bénéficier des conseils et de l’expérience de leurs aînés qui, bien souvent, leur donnent le goût d’entreprendre.

Pour les professionnels engagés dans le projet, c’est une manière de se sentir utile et d'élargir ses horizons à l’image de Fati, qui parraine Kenza, jeune élève de seconde à Levallois-Perret :

En découvrant ma filleule Kenza, j’ai trouvé en elle une immense volonté et capacité de progresser, d’apprendre et de parvenir à ses ambitions, ce qui m’a procuré une double énergie afin d’accomplir ma mission. Télémaque est maintenant comme ma famille, auprès de laquelle j’ai une nouvelle fille.

Kenza n’a pas encore de projet défini mais être en contact régulier avec Fati lui permet de profiter d’un encadrement unique et de s’inspirer du parcours de son aînée.

A Limoges, des petits déjeuners jeunes/TPE

A Limoges, ce sont des petits déjeuners qui sont régulièrement organisés pour favoriser le dialogue et l’entraide entre les TPE et les jeunes citadins, par la Mission Locale. Des événements organisés depuis près de dix ans et qui fédèrent aujourd'hui une quinzaine de chefs d’entreprise. Pour la mission locale, c’est un “bon moyen de préserver le dynamisme de la ville et de créer de l’activité”.

Entreprendre, mais aussi apprendre avec les TPE!

Si certains jeunes désirent se lancer rapidement dans l’entrepreneuriat, certains souhaitent d’abord se former au contact de professionnels avant de se lancer en tant qu’artisan ou commerçant. Pour Abdellah Mezziouane, des Apprentis d’Auteuil, les TPE ont plus que jamais un rôle à jouer : “Les grands groupes ne sont pas les seuls à recruter. Les petites et moyennes entreprises vivent dans les quartiers et ont besoin de recruter sur place. Notre confédération fait donc beaucoup d’interventions dans les établissements scolaires, les missions locales, les structures d’insertion et de formation, car jeunes et entreprises sont des mondes qui ne se connaissent pas !”

ENGIE soutient aussi les jeunes

ENGIE soutient la fondation FACE qui accompagne chaque année plus de 15 000 jeunes, demandeurs d’emploi et scolaires, éloignés du monde du travail, au travers d’une vingtaine de dispositifs opérationnels déclinés nationalement, adaptés aux spécificités des territoires ou créés directement au plan local.

TPE, les jeunes ont besoin de vous ! Aimeriez-vous, vous aussi, aider un jeune dans sa carrière ?

 

* Un incubateur d'entreprises est une structure accueillant et accompagnant des entreprises en création, jusqu'à leur création et parfois pendant leurs premiers mois d'existence.