Aller au contenu principal

Autoconsommation et autoproduction énergétiques : comment ne pas les confondre ?

Autoconsommation énergétique et autoproduction énergétique sont des termes souvent employés mais dont les différences sont souvent floues pour les usagers. Faisons le point.

Qu’est-ce que l’autoconsommation énergétique ?

L’autoconsommation énergétique désigne le fait de consommer l’électricité que l’on produit à son domicile, par exemple l’électricité générée par ses panneaux solaires. Si l’usager possède un système de production électrique chez lui, il peut utiliser une partie ou la totalité de l’électricité produite pour répondre aux besoins en électricité de son habitat ou de son entreprise.

Ainsi, le taux d’autoconsommation est donc la part d’électricité que l’usager consomme sur place pour se chauffer, s’éclairer... par rapport à la totalité de l’électricité qu’il produit à domicile. La part restante, le surplus, est réinjectée sur le réseau public d’électricité.

Qu’est-ce que l’autoproduction énergétique ?

Pour l’autoproduction énergétique, on parle du taux d’autoproduction qui représente le niveau d’autonomie d’un logement ou d’un local de travail par rapport au réseau électrique.

Ce taux désigne la proportion de l’électricité produite au domicile ou dans l’entreprise de l’usager par rapport à sa consommation totale. Autrement dit, le taux d’autoproduction permet de mesurer la part de sa consommation électrique couverte grâce à son installation (panneaux solaires ou micro-éolienne), et donc le degré d’autonomie électrique de son logement ou son local professionnel.

Le taux d’autoproduction se calcule de la façon suivante :

Taux de production (%) = consommation produite sur place / consommation totale

Alors, autoconsommation ou autoproduction ?

Bonne nouvelle : il n’y a pas de choix à faire puisque les deux systèmes fonctionnent très bien ensemble. En résumé, l’autoconsommation est l’énergie que l’usager produit et consomme. Son taux d’autoproduction est tout simplement le rapport entre l’énergie qu’il produit et sa consommation totale.

Lorsqu’un usager explique qu’il utilise de l’énergie venant de ses propres panneaux photovoltaïques, il parle d’autoconsommation d’énergie.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur l’autoconsommation énergétique.

FOCUS sur la production énergétique décentralisée

L’autoconsommation énergétique et l’autoproduction énergétique sont deux systèmes décentralisés. C’est-à-dire qu’ils fonctionnent en dehors du réseau traditionnel. Depuis quelques années, avec l’émergence des énergies renouvelables, la production décentralisée est devenue progressivement la solution la plus économique pour produire de l’énergie. Passer d’un modèle de production en quasi-monopole centralisé à un système décentralisé cela s’appelle “la transition énergétique”, c’est le processus irréversible qui est en cours en France et dans le monde actuellement.

Dans les années qui viennent, chaque bâtiment pourra produire une partie de l’énergie dont il a besoin puis acheter au réseau l’énergie qui lui manque ou revendre l’énergie qu’il a en trop. Ainsi, des millions de producteurs d’énergie commercialiseront à des millions de consommateurs, c’est “l’Internet de l’énergie”.

Sources

L'EnerGeek - Autoconsommation et autoproduction : quelle est la différence ?