Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Actualités
  3. Energie Mag - L'esprit d'entreprendre
  4. Success Story
  5. Le Reflet, le restaurant qui favorise l'embauche des personnes trisomiques

Le Reflet, le restaurant qui favorise l'embauche des personnes trisomiques

À Nantes, un restaurant fait beaucoup parler de lui depuis décembre 2016. Le Reflet a en effet la particularité d’employer six cuisiniers et serveurs porteurs du syndrome de Down, ou trisomie 21. Présentation d’une initiative extraordinaire avec quelques témoignages de clients du Reflet.

restaurant-le-reflet

De beaux témoignages

“Bravo à notre serveur Antoine, sa présentation du fonctionnement du restaurant, sa compagnie et son service étaient très chaleureux et très professionnels ! La nourriture était divine de A à Z !”

"Très beau concept que ce restaurant, pour mieux accepter nos différences pour un meilleur vivre ensemble, un grand coup de chapeau à Maxime et ses collègues.”

“Quelle idée sublime, c'est grâce à des gens comme vous que le monde progresse”

Sur la page Facebook du restaurant Le Reflet, les compliments ne manquent pas pour qualifier l’initiative de Flore et Thomas, qui ont ouvert à Nantes un restaurant où six cuisiniers et serveurs sont atteints de trisomie 21. Depuis son ouverture, le lieu qui se décrit comme “un lieu de partage, une véritable excursion culinaire et surtout humaine” et affiche complet midi et soir.

 

Une belle histoire

L’histoire débute avec un projet d’étude de Flore Lelièvre, restauratrice et créatrice du lieu.

Son idée est de créer un lieu d’insertion adapté, mais aussi un point de rencontre qui change le regard des gens sur le handicap.

La jeune entrepreneuse s’allie à l’association Trinôme44 pour ouvrir Le Reflet, une TPE sous la forme d’une société commerciale de type SAS. Un statut qui lui permet d’accueillir des associés.

“Entre avril et juillet 2015, nous avons pu ainsi mobiliser 400.000 euros en fonds propres auprès de particuliers et d’entreprises” explique Flore.

En octobre 2015, elle décroche un prêt bancaire de 340.000 euros. Puis en décembre, le projet collecte 20.000 euros de plus via la plateforme de crowdfunding Ulule. Avec ses trois semaines de réservation d’avance, Flore pense déjà à l’ouverture d’autres restaurant Le Reflet en France.

Du côté de Caroline, salariée du restaurant, c’est un vrai défi. "J'ai une lenteur, je ne suis pas rapide, je me bats pour bien faire". La jeune femme de vingt-cinq ans a appris par coeur le trajet jusqu’à son lieu de travail et a progressivement pris ses marques.

Antoine, serveur, vit toujours chez ses parents. Mais pour lui, être actif et gagner le SMIC c'est un premier pas vers l'indépendance.

Le Reflet est une initiative qui bouscule les idées reçues et donne de l’espoir aux personnes porteuses du chromosome de la  trisomie 21, pour qui il est encore difficile d'intégrer un milieu professionnel “classique”.

Un pas important pour Thierry de la Villejégu, directeur général à la Fondation Lejeune, spécialisée dans la recherche de traitement et l’accompagnement : “Toutes les initiatives de ce genre sont nécessaires. Elles montrent combien chacun a une valeur ajoutée et sa place dans la société.”

Le point de vue d’ENGIE

ENGIE soutient l’association FACE - Fondation Agir Contre l’Exclusion. Jeunes, seniors, femmes, détenus, handicapés, intérimaires, alternants etc.

FACE spécifie ses interventions auprès des personnes éloignées de l’emploi et exclues.

À l’heure où les écarts se creusent en matière d’accès au monde du travail, le rôle de FACE est d’offrir des solutions novatrices pour chacun des publics.

En savoir plus sur les actions de FACE.

Sources

La-croix.com - Trisomie 21, les serveurs « extraordinaires » du Reflet

Telerama.fr - Et si les restaurants embauchaient des serveurs porteurs de trisomie 21 ?

Business.lesechos.fr - Avec ses employés trisomiques, le restaurant Le Reflet fait le plein