Comment maîtriser vos dépenses de chauffage en entreprise ?

Dans les bureaux, la ventilation et la température de l’air sont des postes de dépenses énergétiques importants. De plus, depuis la réglementation thermique 2012, dite RT 2012, issue de la loi Grenelle I, la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs est limitée à un maximum de 50 kWh/m2/an. 

La centrale double flux est l’une des solutions d’équipement qui permet aujourd’hui de respecter ce critère, tout en permettant d’importantes économies et en tenant compte de l’occupation intermittente des espaces. La centrale double flux est un système de ventilation performant (Ventilation Mécanique Contrôlée, dite VMC), couplée à un échangeur thermique, qui limite les déperditions de chaleur. Lorsque le bloc de ventilation extrait l’air vicié des bureaux, il insuffle de l’air frais dans les pièces sèches, et réduit le taux d’humidité. L’échangeur thermique placé sur la centrale, aussi appelé puit canadien, récupère alors les calories dans l’air extré, et les réinjecte dans l’air entrant.

Ce système de recyclage permet de réchauffer l’atmosphère en saison froide, mais aussi de rafraîchir les bureaux en été, à condition d’inverser le système de l’échangeur thermique. Le récupérateur peut atteindre de très bons rendements (jusqu’à 92%) et diminuer drastiquement les besoins de chauffage et de climatisation du bâtiment, même s’il ne remplace pas totalement les équipements adéquats.
Il faut compter entre 1.500 et 8.000 euros selon la puissance de l’installation en espérant pouvoir atteindre une réduction de 20% sur la facture de chauffage.