Aller au contenu principal

L’Open data au service de la transparence énergétique

La question du partage des données dans le secteur de l’énergie est aujourd’hui devenue un enjeu majeur pour que les usagers puissent comprendre et mieux maîtriser leur consommation énergétique. Le terme Open data désigne des données auxquelles n’importe qui peut accéder, que tout le monde peut utiliser ou partager. Dans quelles mesures l’open data peut-elle améliorer l’accès à l’information énergétique à tous les publics ? Démonstration.

Pourquoi l’Open data est essentielle dans la transparence des données énergétiques

L’Open data apparaît comme le moyen privilégié de répondre aux enjeux de transparence énergétique grâce à une collecte et à une transmission des informations plus claires et plus encadrées. Elle présente aussi des avantages qui vont un avoir un impact direct sur la relation entre les consommateurs d’énergie et le fournisseur qui reçoit ces données. Par exemple :

  • disposer de données sur leur consommation (quantité, mode de consommation…) afin de mieux comprendre leurs besoins présents et futurs pour anticiper les futurs usages de l’énergie
  • apporter une meilleure connaissance de la consommation d’énergie des territoires
  • démocratiser l’accès à l’information énergétique pour tous
  • encourager les professionnels de l’énergie à présenter leurs données de la manière la plus accessible possible pour le grand public
  • mettre en œuvre des opérations d’efficacité énergétique plus facilement.

Quel est l’intérêt de l’Open data pour les TPE ?

L’Open data en général présente de nombreux atouts pour les TPE. Sur le plan énergétique, celles-ci peuvent profiter d’avantages sur le long terme. En effet, l’Open data permet comme cité ci-dessus de récolter de nombreuses données afin de mieux analyser la consommation d’énergie du public. Une meilleure analyse permet aux professionnels de l’énergie de proposer des offres adaptées à l’évolution des besoins des TPE. Ainsi, celles-ci peuvent bénéficier d’une offre d’énergie compétitive.

L’ADEME propose un nouveau portail open data pour l’énergie

L’agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) s’engage à son tour pour la transparence du marché de l’énergie. Ainsi, en octobre dernier, elle a officialisé la création d’une nouvelle rubrique sur son site Internet entièrement dédiée à l’open data.

Données issues d’études, rapports et enquêtes d’opinion de l’agence sur des thèmes comme la performance énergétique, les déchets, l’emploi dans le secteur de l’efficacité énergétique, aides financières… Cette nouvelle rubrique accessible à tous sera enrichie au fil du temps. Elle constitue un moyen d’accompagner chacun dans sa démarche environnementale.

Grâce à cette mise à disposition libre, gratuite et facile d’accès des données, toutes les parties prenantes du secteur de l’énergie peuvent mieux progresser dans leur démarche environnementale. C’est aussi l’occasion de mieux répondre aux besoins des décideurs publics, des opérateurs économiques privés et publics, des associations et des citoyens” selon l’ADEME.

ENGIE s’engage pour la transparence énergétique

Chez ENGIE, nous sommes convaincus que l’intégrité du marché de l’énergie et la confiance qu’ont en nous nos clients dépendent de la transparence de nos offres. Ainsi, sur notre site Internet dédié, nos clients peuvent trouver une sélection d’informations sur la capacité des actifs d’ENGIE à produire, stocker et transporter de l’électricité et du gaz (y compris le GNL) dans l’Union européenne, ainsi que sur l’indisponibilité prévue et imprévue de ces actifs.

FOCUS sur l’Open data

Les critères essentiels de l’Open Data sont la disponibilité, la réutilisation et la distribution, et la participation universelle. Il s’agit là de la définition donnée par l’Open Knowledge Foundation en 2005.

  • Disponibilité et accès : Les données doivent être pleinement accessibles, moyennant un coût de reproduction raisonnable. De préférence, elles doivent pouvoir être téléchargées sur Internet. La forme doit être confortable et modifiable.
  • Réutilisation et redistribution : Les données doivent être fournies sous des conditions permettant la réutilisation et la redistribution, incluant le mélange avec d’autres ensembles de données.
  • Participation universelle : Tout le monde doit être en mesure d’utiliser, de réutiliser et de redistribuer les données. Il ne doit y avoir aucune discrimination concernant les fins d’utilisation, ou contre des personnes ou des groupes.