Aller au contenu principal
  1. Engie Pro
  2. Économies d'énergie
  3. Comment faire des économies d'énergie
  4. Adopter les bonnes pratiques
  5. Equipements de réfrigération en entreprise : comment faire les bons choix pour consommer moins ?

Equipements de réfrigération en entreprise : comment faire les bons choix pour consommer moins ?

Que vous ne possédiez qu’un réfrigérateur à usage de vos salariés, ou que vous soyez équipé de meubles frigorifiques professionnels, pensez-y : ces équipements sont généralement énergivores ! En effet, la production de froid sollicite dans tous les cas des compresseurs, qui absorbent une importante quantité d’électricité…

Quelle que soit la taille ou le type de votre équipement, il peut donc être utile de connaître les bonnes pratiques à adopter pour réduire votre consommation.

Technologies et choix des équipements

Réfrigérateur, congélateur, chambre froide ou armoire réfrigérée : la variété d’équipements frigorifiques est large et répond à de nombreux besoins en fonction de votre activité. En tant que professionnel de l’alimentation, vous pourriez par exemple opter pour des armoires réfrigérées avec porte, ou sans portes.

De même, les chambres froides de stockage peuvent posséder ou non leur propre groupe froid intégré.

Chaque équipement a des avantages et défauts propres à sa technologie. Il s’agit de bien choisir selon l’usage qui en est fait : stockage à plus ou moins long terme, emplacement en cuisine ou en boutique devant les clients, etc.

Conseil 1 :

Pour une vitrine réfrigérée en libre-service, privilégier un modèle avec portes qui permet de diminuer sensiblement la consommation en limitant les interactions thermiques. A noter : pour une ouverture de réfrigérateur de 10 minutes, il faut parfois jusqu’à 6 heures pour retrouver la température initiale.

 

Conseil 3 :

Dans tous les cas, sélectionner un matériel performant à l’achat permettra un amortissement plus rapide. Pour ce faire, référez-vous à l’étiquette énergétique des équipements. Pour les réfrigérateurs, la classe énergétique A+++ est à privilégier : elle permet une économie de 70% par rapport à une simple classe A+. La classe A++, une économie de 40%. Quant à la classe A+, elle permet un gain de 20% .

 

Conseil 2 :

Pour vos chambres froides, à partir d’un certain volume, il est préférable d’opter pour un modèle avec groupe froid séparé. Mais si cette solution est optimale, elle nécessite une pièce dédiée ce qui n’est pas toujours possible.

 

 

Conseil 4 :

L’évolution rapide des technologies ces dernières années permet de rentabiliser le remplacement d’un équipement dépassé. Dans le cas des réfrigérateurs, abandonnez vos équipements à froid statique et privilégiez le froid ventilé (no frost) ou même le froid brassé (dynamique).  Le froid brassé est la technologie la plus évoluée à l’heure actuelle et garantit des performances optimales. A savoir : il existe également des équipements qui combinent ces deux technologies.

Entretien

L’entretien des parties visibles des appareils de réfrigération est important pour conserver de bonnes performances tout au long de la durée de vie de l’appareil. Le nettoyage du condenseur par exemple est important pour favoriser l’évacuation des calories du cycle frigorifique. De même, sélectionner un endroit non confiné permettra de faciliter l’apport en air frais. Cela garantira de bonnes performances et évitera les surconsommations.

En cuisine, il est également possible d’effectuer des gestes pour d’effectuer des économies d’énergies. Une tâche simple à intégrer aux habitudes de travail est de décongeler son équipement frigorique régulièrement. En effet, une fois la glace formée, l'appareil va consommer plus d'énergie pour refroidir et garder cette glace intacte. Plus la glace est épaisse plus l'appareil consomme. Au-delà de 6 mm, le givre crée une isolation pouvant engendrer une surconsommation de 30 %.

De la même manière, pensez à limiter les ouvertures et fermetures des appareils frigorifiques afin de diminuer les pertes et le temps d'ouverture en regroupant les livraisons et laisser refroidir les mets, plats ou aliments chauds avant de les placer au réfrigérateur.

Ces gestes simples sont des habitudes à prendre qui vous permettront d’effectuer des gains énergétiques facilement et sans aucun investissement.

Contraintes réglementaires et bonnes pratiques

En cuisine il existe également des réglementations strictes concernant la température de conservation des aliments. Il est important d’être au fait des normes en vigueur relatives à son secteur d’activité.

Dans le cas du commerce de viande par exemple, vous pouvez consultez l’Arrêté du 21 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux articles de commerce de détail, d'entreposage et de transport de produits d'origine animale et denrées alimentaires en contenant (JO 31/12/2009) ou encore le Règlement (CE) n°853/2004 fixant les règles spécifiques d'hygiène applicables aux denrées alimentaires d'origine animale (JO 25/06/2004).

Ecogestes & travaux
Aides de l'Etat disponible

Installez un variateur électronique sur vos équipements de réfrigération

En savoir plus

Remplacez le moteur de vos appareils de réfrigération par un modèle récent

En savoir plus

Adoptez les bons éco-gestes de la réfrigération

En savoir plus

Pour aller plus loin ...