Aller au contenu principal

Comment optimiser le fonctionnement de mon réseau d’air comprimé ?

Les équipements utilisant l’air comprimé sont énergivores et présentent généralement un rendement faible. Heureusement, il existe des bons réflexes à adopter pour réaliser des économies d’énergie. Le premier levier d’action est d’avoir un réseau d’air comprimé bien dimensionné.

Comment bien concevoir le réseau d’air comprimé de mon entreprise ?

Il est important de concevoir l’architecture de votre réseau en amont, avec l’aide d’un artisan spécialisé, afin de limiter et de faciliter les travaux et les opérations de maintenance futures. Il faut aussi définir au préalable la localisation et le dimensionnement de vos équipements pour leur assurer une fourniture optimale en air comprimé.

Il est en effet plus efficace de placer la machine la plus gourmande en air comprimé en début de réseau pour limiter les pertes de charge.

 

Comment vérifier que mon réseau d’air comprimé fonctionne bien ?

Le bon entretien de votre système d’air comprimé passe avant tout par la détection d’éventuelles fuites qui peuvent se traduire par d’importantes pertes d’énergie. En procédant régulièrement à une recherche de ces fuites, le gaspillage d’énergie est évité et cela à moindre coût. Certains signes peuvent vous alerter, par exemple lorsque le compresseur démarre sans utilisation d’air comprimé ou lorsque des bruits d’air anormaux se font entendre.

Cette détection peut également être améliorée grâce à des appareils à ultrasons permettant une surveillance accrue de l’utilisation de l’air comprimé. Leur utilisation est notamment pertinente sur les installations les plus anciennes.  

Comment réduire la consommation de mon réseau d’air comprimé ?

Réduire la pression de production d’air comprimé d’1 bar revient à économiser 7% sur la consommation en électricité de votre réseau d’air comprimé. Pour ce faire, il faut répartir vos machines par pression de fonctionnement et équiper d’un suppresseur ou d’un compresseur dédié celles qui ont besoin d’une pression supérieure aux autres pour fonctionner.

Une autre action simple à mettre en place et ne nécessitant aucun investissement consiste à arrêter vos compresseurs lors des longues périodes d’inactivité (week-end, vacances, travaux…).

Vous pouvez réguler et adapter le débit d’air aux besoins réels de vos machines en installant des variateurs de vitesse sur vos moteurs électriques. C’est une bonne solution pour éviter que vos compresseurs soient encore en fonctionnement lorsqu’ils ne produisent pas d’air comprimé.

Il est également conseillé d’équiper vos machines de moteurs à hautes performances énergétiques de type IE3 minimum. 

 

Comment valoriser l’énergie thermique produite par mon réseau d’air comprimé au sein de mon local professionnel ?

Puisque l’air comprimé produit une énergie thermique inexploitée, une solution, certes, coûteuse et compliquée à mettre en place, mais avantageuse, consiste à récupérer la chaleur produite et de la redistribuer pour chauffer vos locaux. Cette récupération engendre des économies d’énergie importantes puisqu’environ 70% de la chaleur produite est récupérable, permettant d’amortir rapidement votre investissement.

Pour vous accompagner dans vos projets, vous pouvez également avoir accès à des aides financières, notamment via le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie.

Ecogestes & travaux
Aides de l'Etat disponible

Installez un variateur électronique sur votre compresseur à air

En savoir plus
Aides de l'Etat disponible

Remplacez votre compresseur par un modèle récent

En savoir plus

Effectuez l'entretien de vos compresseurs d'air

En savoir plus

Pour aller plus loin ...